Database release:
SDF
NATURA 2000 - STANDARD DATA FORM

For Special Protection Areas (SPA),
Proposed Sites for Community Importance (pSCI),
Sites of Community Importance (SCI) and
for Special Areas of Conservation (SAC)

TABLE OF CONTENTS

1. SITE IDENTIFICATION

Back to top

1.1 Type

B

1.2 Site code

LU0001011

1.3 Site name

Vallée de l'Ernz noire / Beaufort / Berdorf

1.4 First Compilation date

1996-11

1.5 Update date

2012-09

1.6 Respondent:

Name/Organisation:Gilles Biver / Ministère du Développement durable et des Infrastructures Département de l'environnement
Address:               
Email:gilles.biver@mev.etat.lu
Date site proposed as SCI:1998-12
Date site confirmed as SCI:2004-12
Date site designated as SAC:2009-11
National legal reference of SAC designation:Règlement grand-ducal du 6 novembre 2009 portant désignation des zones spéciales de conservation.(Mém. A - 220 du 17 novembre 2009, p. 3834)

2. SITE LOCATION

Back to top

2.1 Site-centre location [decimal degrees]:

Longitude:6.331900
Latitude:49.751700

2.2 Area [ha]

4195.1900

2.3 Marine area [%]

0.0000

2.4 Sitelength [km]:

0.00

2.5 Administrative region code and name

NUTS level 2 code Region Name
LU00Luxembourg (Grand-Duché)

2.6 Biogeographical Region(s)

Continental (100.00 %)

3. ECOLOGICAL INFORMATION

Back to top

3.1 Habitat types present on the site and assessment for them

Annex I Habitat types Site assessment
Code PF NP Cover [ha] Cave [number] Data quality A|B|C|D A|B|C
      RepresentativityRelative SurfaceConservationGlobal
3140  info      0.00 
3260  info      0.00 
4030  info      0.02  0.00 
5130  info      0.00 
6210  info      3.91  0.00 
6430  info      0.5  0.00 
6510  info      31.66  0.00 
7140  info      0.00 
7220  info      0.00 
8210  info      0.00 
8220  info      0.00 
8230  info      0.00 
8310  info      0.00 
9110  info      329.64  0.00 
9130  info      1553.54  0.00 
9150  info      0.00 
9160  info      41.95  0.00 
9180  info      12.83  0.00 
91D0  info      2.1  0.00 
91E0  info      35.72  0.00 
  • PF: for the habitat types that can have a non-priority as well as a priority form (6210, 7130, 9430) enter "X" in the column PF to indicate the priority form.
  • NP: in case that a habitat type no longer exists in the site enter: x (optional)
  • Cover: decimal values can be entered
  • Caves: for habitat types 8310, 8330 (caves) enter the number of caves if estimated surface is not available.
  • Data quality: G = 'Good' (e.g. based on surveys); M = 'Moderate' (e.g. based on partial data with some extrapolation); P = 'Poor' (e.g. rough estimation)

3.2 Species referred to in Article 4 of Directive 2009/147/EC and listed in Annex II of Directive 92/43/EEC and site evaluation for them

Species Population in the site Site assessment
G Code Scientific Name S NP T Size Unit Cat. D.qual. A|B|C|D A|B|C
      MinMax  Pop.Con.Iso.Glo.
BA085Accipiter gentilis       
BA229Alcedo atthis       
BA222Asio flammeus       
BA215Bubo bubo       
BA224Caprimulgus europaeus             
BA030Ciconia nigra       
F1163Cottus gobio       
BA238Dendrocopos medius       
P1381Dicranum viride       
BA236Dryocopus martius       
BA098Falco columbarius             
BA103Falco peregrinus       
BA233Jynx torquilla       
F1096Lampetra planeri       
BA338Lanius collurio       
BA340Lanius excubitor       
BA074Milvus milvus       
M1323Myotis bechsteinii       
M1323Myotis bechsteinii       
M1321Myotis emarginatus       
M1321Myotis emarginatus       
M1321Myotis emarginatus       
M1324Myotis myotis       
M1324Myotis myotis    260  300       
M1324Myotis myotis       
BA072Pernis apivorus       
BA234Picus canus       
M1304Rhinolophus ferrumequinum       
M1304Rhinolophus ferrumequinum       
F1106Salmo salar       
P1421Trichomanes speciosum       
A1166Triturus cristatus       
  • Group: A = Amphibians, B = Birds, F = Fish, I = Invertebrates, M = Mammals, P = Plants, R = Reptiles
  • S: in case that the data on species are sensitive and therefore have to be blocked for any public access enter: yes
  • NP: in case that a species is no longer present in the site enter: x (optional)
  • Type: p = permanent, r = reproducing, c = concentration, w = wintering (for plant and non-migratory species use permanent)
  • Unit: i = individuals, p = pairs or other units according to the Standard list of population units and codes in accordance with Article 12 and 17 reporting (see reference portal)
  • Abundance categories (Cat.): C = common, R = rare, V = very rare, P = present - to fill if data are deficient (DD) or in addition to population size information
  • Data quality: G = 'Good' (e.g. based on surveys); M = 'Moderate' (e.g. based on partial data with some extrapolation); P = 'Poor' (e.g. rough estimation); VP = 'Very poor' (use this category only, if not even a rough estimation of the population size can be made, in this case the fields for population size can remain empty, but the field "Abundance categories" has to be filled in)

3.3 Other important species of flora and fauna (optional)

Species

Population in the site

Motivation

Group CODE Scientific Name S NP Size Unit Cat. Species Annex Other categories
     MinMax C|R|V|PIVVABCD
Aricia agestis               
Bryum rutilans               
Buxbaumia aphylla               
Felis silvestris               
Juncus squarrosus               
Metrioptera brachyptera               
Myotis nattereri               
Nyctalus leisleri               
Omocestus ventralis               
Plecotus austriacus               
Polyommatus (Lysandra) bellargus               
Rhynchostegiella jacquinii               
  • Group: A = Amphibians, B = Birds, F = Fish, Fu = Fungi, I = Invertebrates, L = Lichens, M = Mammals, P = Plants, R = Reptiles
  • CODE: for Birds, Annex IV and V species the code as provided in the reference portal should be used in addition to the scientific name
  • S: in case that the data on species are sensitive and therefore have to be blocked for any public access enter: yes
  • NP: in case that a species is no longer present in the site enter: x (optional)
  • Unit: i = individuals, p = pairs or other units according to the standard list of population units and codes in accordance with Article 12 and 17 reporting, (see reference portal)
  • Cat.: Abundance categories: C = common, R = rare, V = very rare, P = present
  • Motivation categories: IV, V: Annex Species (Habitats Directive), A: National Red List data; B: Endemics; C: International Conventions; D: other reasons

4. SITE DESCRIPTION

Back to top

4.1 General site character

Habitat class % Cover
N1721.86
N200.13
N231.96
N2612.32
N148.92
N220.01
N060.83
N152.98
N081.11
N210.84
N100.70
N194.29
N1644.05

Total Habitat Cover

99.99999999999998

Other Site Characteristics

1.1 Situation Le site couvre la région du 'Mullerthal' ou "Petite Suisse luxembourgeoise" et les régions avoisinantes. Elle comprend les vallées de l'Ernz Noire et une partie de la Sûre frontalière ainsi que les massifs forestiers de la région de Beaufort, de Berdorf, de Consdorf et de Graulinster. 1.2 Milieu physique Le grès de Luxembourg affleure sur la majeure partie du site. Dans les vallées de la Sûre et de l'Ernz Noire, sous les éboulis de pente et fonds alluviaux, émergent les couches à psiloceras planorbe, la série des diverses strates du Keuper moyen composées des couches à marnolites compactes, des marnes rouges gypsifères, des marnes à pseudomorphose de sel et au point de confluence des deux vallées apparaissent les couches du Muschelkalk supérieur. Les 3/4 de la zone sont couverts par des sols sableux, limono- sableux et sableux limoneux, non gleyifiés. Au nord de la zone, on retrouve dans les vallées de l'Ernz Noire et de la Sûre, des sols argileux à argileux lourds. 1.3 Occupation du sol La région est caractérisée par l'importance des surfaces boisées (env. 3.490 ha soit 4/5ème du site). La forêt feuillue occupe un peu plus de 61% des surfaces boisées et les types forestiers dominants sont les forêts acidophiles (la hêtraie à luzule, la hêtraie à grande fétuque, hêtraie et chênaie acidophile) et neutroclines à mull (hêtraie à mélique et aspérule). La forêt de conifères, dominée par les épicéas, le douglas, les pins et les mélèzes, occupe avec plus de 1.300 ha environ 37% des surfaces boisées. Les territoires agricoles inclus dans la zone sont pour l'essentiel exploités en tant que prairies (env. 400 ha soit 71% des surfaces agricoles), cultures annuelles (env. 22 %) et vergers (env. 6 %). La presque totalité des prairies sont pâturées. Les prairies humides, peu ou non amendées (prairies extensives), sont peu nombreuses (env. 4 ha).

4.2 Quality and importance

Intérêts selon la directive "Habitats" Vingt deux types d'habitats de l'annexe I de la directive, dont six prioritaires, se trouvent sur ce site, particulièrement important pour la conservation des habitats forestiers, des sources pétrifiantes avec formation de tuf et des landes à callune. Les forêts sont très proches de leur état naturel et l'on peut parler de forêt à "longue continuité historique". La topographie accidentée et les variations de la géologie et des caractéristiques du sol confèrent à la région une grande variété de conditions climatologiques et stationnelles. La forêt de ravin sur substrat calcaire couvre une surface de 13 ha, soit plus de 7% de la surface couverte par ce type d'habitat sur l'ensemble du pays. De par l'étendue de certaines stations (Gorge du Loup par exemple) et leur homogénéité, ces érablaies de ravin sur substrat calcaire sont les plus remarquables du pays. De même, les forêts alluviales sont également très bien représentées, compte tenu de la configuration peu propice qu'offrent les vallées très encaissées. Toutes les variantes nationales de cet habitat sont présentes dans la zone. L'aulnaie-frênaie alluviale mésotrophe couvre une surface d'environ 18 ha soit presque 24% de la surface couverte par ce type d'habitat sur l'ensemble du pays. La hêtraie à grande fétuque est également bien représentée. Par ailleurs, les sources pétrifiantes avec formation de tuf sont communes. En dehors de la zone étudiée, ce type d'habitat n'existe que dans quelques endroits isolés. La conservation de ces sources dans le cadre de la directive 'Habitats' paraît donc indispensable. A noter également la surface relativement importante occupée par la lande à callune. On notera également une belle tourbière boisée ('Elteschmuer'), très rare dans le pays avec plusieurs espèces remarquables. Au nord-ouest du site, s'étend une belle pelouse calcaire sèche semi-naturelle avec entre autre plusieurs espèces d'orchidées. La présence de nombreuses falaises et éperons rocheux et des habitats associés (surtout Grès de Luxembourg) avec de nombreuses espèces caractéristiques constitue également un atout pour ce site. Signalons encore la présence de grottes naturelles d'un grand intérêt faunistique. Le zone abrite neuf espèces de l'annexe II de la directive. Les deux seules espèces végétales visées à l'annexe I de la directive et présentes au Grand-Duché de Luxembourg ont été trouvées dans la zone. Pour une des deux espèces (Trichomanes speciosum), la zone englobe les seules stations connues du pays. Ce site constitue également une zone particulièrement sensible pour la conservation d'au moins quatre espèces de chauves-souris de l'annexe I. Les grottes naturelles du Mullerthal sont des lieux d'hibernation vitaux pour ces espèces. Les nombreuses cavités rocheuses et falaises parsemées de fentes constituent autant de gîtes de transit, sites de mâles et sites de reproduction. Durant la période estivale, plusieurs espèces de chauves-souris chassent dans la zone et particulièrement le long des vallées de l'Ernz Noire et de la Sûre. En tout, treize zones cibles ponctuelles ont été définies pour les espèces végétales et animales présents dans la zone. A noter également la bonne qualité de l'eau de la plupart des ruisseaux et rivières qui, avec une longueur totale de prés de 100km, constituent également une zone cible. Signalons encore la présence du Triton crêté (Triturus cristatus) dans deux étangs du Mullerthal. Intérêts selon la directive "Oiseaux" Plusieurs espèces de l'annexe I de la directive 'Oiseaux' ont pu être observées dans la zone considérée. L'oiseau le plus remarquable est sans doute le Hibou Grand-duc (Bubo bubo) nichant dans les parois des falaises. Ce même type d'habitat était autrefois occupé par le Faucon pèlerin (Falco peregrinus) dont la dernière nidification dans la région remonte aux années 60. Depuis la fin de l'utilisation intensive des pesticides organochlorés en Europe, le Faucon pèlerin retrouve peu à peu ses effectifs et réintègre d'anciens lieux de nidification. Les quelques observations récentes de l'oiseau dans la région laissent espérer la réinstallation de l'espèce comme nicheur dans un futur proche. Il faut noter également la présence d'espèces liées aux hautes futaies de feuillus et forêts mixtes comme les pics (Dryocopus martius, Picoides medius, Picus canus). Le Martin-pêcheur (Alcedo atthis) est encore fréquent sur les cours d'eaux (l'Ernz Noire). Autres intérêts Les conditions climatiques, localement exceptionnelles, qui règnent dans les gorges profondes du Mullerthal, lui donnent un caractère relictuel et explique la présence d'espèces atlantiques dont certaines sont très rares est uniquement présentes dans ce site (Hymenophyllum tunbrigense). L'hétérogénéité stationnelle et le bon état de conservation des formations végétales expliquent la présence de nombreuses espèces rares. Ainsi, la 'Petite Suisse luxembourgeoise' figure parmi les 203 sites les plus riches d'Europe en bryophytes. En tout , 90 espèces d'hépatiques et 250 espèces de mousses, dont certaines très rares, ont pu y être observées. Les lichens sont eux aussi exceptionnellement bien représentés, notamment certaines espèces très sensibles à toute perturbation de l'écosystème forestier, ce qui témoigne de la longue continuité des forêts. Un certain nombre de lichens répertoriés sont rarissimes ou absents dans le reste du Bénélux et/ou en Allemagne et une espèce nouvelle pour la science (Fellhanera sp.) y a été découverte. La zone abrite également un grand nombre de fougères très rares et sans doute les seuls peuplements relictuels du Pin sylvestre indigène du Luxembourg. Plusieurs espèces de chauves souris habitent également cette région. Toutes les espèces de chauves-souris figurent dans l'annexe IV de la directive et certaines d'entre-elles peuvent être considérées comme très menacées au niveau national (en dehors des espèces visées à l'annexe I).

4.3 Threats, pressures and activities with impacts on the site

The most important impacts and activities with high effect on the site

Negative Impacts
RankThreats and pressures [code]Pollution (optional) [code]inside/outside [i|o|b]
HG01.04i
MK02.04i
HG05.01i
HK02i
HB02i
MG05.04i
MB01.02i
MK02.03i
HJ02.05i
HG02.08i
HG05i
HG01i
Positive Impacts
RankActivities, management [code]Pollution (optional) [code]inside/outside [i|o|b]
MA03.02i
MA04.02i
HB02i

Rank: H = high, M = medium, L = low
Pollution: N = Nitrogen input, P = Phosphor/Phosphate input, A = Acid input/acidification,
T = toxic inorganic chemicals, O = toxic organic chemicals, X = Mixed pollutions
i = inside, o = outside, b = both

4.5 Documentation

DIEDERICH, P., 1991; Les forêts luxembourgeoises à longue continuité historique. - Bulletin de la Société des Naturalistes Luxembourgeois, 92: 31-39 DIEDERICH, P., SCHWENNINGER, J.- L., 1990; Les peuplements relictuels de Pinus sylvestris L. au Grand-Duché de Luxembourg. - Bulletin de la Société des Naturalistes Luxembourgeois, 90: 143-152 ECAU, EFOR, 1992; Dossier de classement : Réserve naturelle forestière RN RF 05 Berdorf - Consdorf - Echternach; Composition : Rapports, rapport d'étude, catalogue des sites d'intérêts divers, composition parcellaire, cartographie des sites d'intérêts. - Ministère de l'Environnement, Luxembourg. ECAU, EFOR, 1994; Réserve naturelle RN RF 05 Berdorf-Consdorf; Echternach, zone pilote "Schnellert" Endbericht zum Projekt : "Besucherbefragung Erholung und Naturschutz" / Analyseergebnisse und Handlungsempfehlungen. - Uni Trier ECAU, EFOR, 1994; Dossier de classement de la réserve naturelle "Berdorf-Consdorf-Echternach" (RN RF 05); Version abrégée. - Ministère de l'Environnement, Luxembourg. ERPELDING, André (1989):, 1989; Beitrag zur Kenntis der Schwebfliegenfauna Luxemburgs (Diptera, Syrphidae). Paiperlek 11(1), 17-29. FELTEN C., 2006; Vorkommen und Zustand der Moorwälder in Luxemburg. Ministère de l’Environnement, Luxembourg. MOES, Marc (1993):, 1993; Untersuchung zur Verbreitung und Ökologie der Wildkatze (Felis silvestris silvestris) in Luxembourg. OEKO-FONDS, 1992; Dossier de classement de la réserve naturelle "Hossenbierg / Cne Ermsdorf" PIER, J., 1989; Les forêts alluviales au Luxembourg. Mémoire de professeur-stagiaire à l'école privée Fieldgen à Luxembourg: 189 p. REICHLING, Léopold (1981):, 1981; 30 annees d'observations floristiques au Luxembourg 1949 - 1979. Bull. SNL 83-84(1978-1979), 75-95. SCHWENNINGER J. L., 1988; Hymenophyllum tunbridgense, SM. - Hymenophyllaceae; Rapport d'étude sur l'écologie et la conservation de l'espèce. SYMOENS, J.J., VAN DER WERFF, A., 1951; Note sur des formations de tuf calcaire des environs de Consdorf (Grand-Duché). - Bulletin de la Société Royale de Botanique de Belgique, 83 (2): 213-218 WERNER, J., 1987a; Didymodon glaucus Ryan (Musci) dans la Petite Suisse Luxembourgeoise. - Bulletin de la Société des Naturalistes Luxembourgeois, 87 (1987): 61-68 WERNER, Jean (1981):, 1981; Observations bryologiques au Grand-Duche de Luxembourg. Bull.SNL 83-84(1978-1979), 97-111.

5. SITE PROTECTION STATUS

Back to top

5.1 Designation types at national and regional level:

Code Cover [%]
LU021.80
LU070.30

5.2 Relation of the described site with other sites:

Designated at national or regional level:

Type code Site name Type Cover [%]
LU02Saueruecht*1.80
LU06Pelouses calcaires de la région de Junglinster/0.00
LU07Région de Junglinster*0.30

Designated at international level:

Type Site name Type Cover [%]
Other Saueruecht*1.80
Pelouses calcaires de la région de Junglinster/0.00
Région de Junglinster*0.30

5.3 Site designation (optional)

Règlement grand-ducal du 6 novembre 2009 portant désignation des zones spéciales de conservation.

6. SITE MANAGEMENT

Back to top

6.2 Management Plan(s):

An actual management plan does exist:

Yes
No, but in preparation
X
No

6.3 Conservation measures (optional)

Principes de gestion Parmi les milieux ouverts, la présence de restes de prairies mésophiles nécessite l’application d’une exploitation extensive moyennant des contrats d’extensification en collaboration avec les agriculteurs concernés. Les pelouses calcaires présentes dans la région sont souvent menacées d’une absence de gestion. Pour ces milieux sensibles, des plans de gestion spécifiques devront être élaborés. Ceci vaut également pour la lande sèche à callune présente dans le site. L’intérêt principal du site est constitué cependant par les nombreuses forêts de feuillus proches de l’état naturel. Parmi ces milieux, les forêts de ravin, les forêts alluviales et les forêts marécageuses constituent des milieux particulièrement sensibles. Pour ce type de forêt, l’optimisation des fonctions écologiques doit primer sur toutes considérations économiques. Pour les autres types de forêts feuillues, l’exploitation forestière devrait respecter les principes d’une sylviculture proche de la nature et il serait important de prévoir une mise sous réserve intégrale de certaines parties. Vu le grand attrait touristique de la région et la sensibilité de certains milieux à ce genre de perturbations, une élaboration d’un plan de gestion intégrant les effets du tourisme nous semble être une condition primordiale pour la gestion de ce site. La sauvegarde et l’amélioration de la qualité de l’eau de l’Ernz noire et de ses affluents est également un but primordial à prendre en compte.

 

7. MAP OF THE SITE

Back to top
INSPIRE ID:LU.MDDI.LU0001011
Map delivered as PDF in electronic format (optional)
Yes
No

SITE DISPLAY