Database release:
SDF
NATURA 2000 - STANDARD DATA FORM

For Special Protection Areas (SPA),
Proposed Sites for Community Importance (pSCI),
Sites of Community Importance (SCI) and
for Special Areas of Conservation (SAC)

TABLE OF CONTENTS

1. SITE IDENTIFICATION

Back to top

1.1 Type

A

1.2 Site code

FR5310050

1.3 Site name

Baie de Saint-Brieuc - Est

1.4 First Compilation date

1990-01

1.5 Update date

2017-09

1.6 Respondent:

Name/Organisation:Ministère de la Transition écologique - DGALN/DEB/SDET/ET5
Address:               
Email:en3.en.deb.dgaln@developpement-durable.gouv.fr

1.7 Site indication and designation / classification dates

Date site classified as SPA:2019-12
National legal reference of SPA designationhttps://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2019/12/10/TREL1921653A/jo/texte

2. SITE LOCATION

Back to top

2.1 Site-centre location [decimal degrees]:

Longitude:-2.649440
Latitude:48.531940

2.2 Area [ha]

13487.0000

2.3 Marine area [%]

99.0000

2.4 Sitelength [km] (optional):


No information provided

2.5 Administrative region code and name

NUTS level 2 code Region Name
FR52Bretagne

2.6 Biogeographical Region(s)

Atlantic (100.00 %)

3. ECOLOGICAL INFORMATION

Back to top

3.1 Habitat types present on the site and assessment for them


No habitat types are reported for the site

3.2 Species referred to in Article 4 of Directive 2009/147/EC and listed in Annex II of Directive 92/43/EEC and site evaluation for them

Species Population in the site Site assessment
G Code Scientific Name S NP T Size Unit Cat. D.qual. A|B|C|D A|B|C
      MinMax  Pop.Con.Iso.Glo.
BA294Acrocephalus paludicola   
BA168Actitis hypoleucos    45  45 
BA168Actitis hypoleucos   
BA200Alca torda    200  620 
BA200Alca torda       
BA229Alcedo atthis        DD 
BA229Alcedo atthis        DD 
BA054Anas acuta    190  190 
BA054Anas acuta    71  350 
BA056Anas clypeata    120 
BA056Anas clypeata    470  470 
BA052Anas crecca    156  156 
BA052Anas crecca    149  150 
BA050Anas penelope    217  1740 
BA050Anas penelope    858  858 
BA053Anas platyrhynchos    1250  1250 
BA053Anas platyrhynchos             
BA053Anas platyrhynchos    273  1420 
BA051Anas strepera    26  26 
BA051Anas strepera    82 
BA028Ardea cinerea    50  50 
BA028Ardea cinerea    38 
BA169Arenaria interpres    410  410 
BA169Arenaria interpres    82  580 
BA222Asio flammeus   
BA046Branta bernicla    4200  4200 
BA046Branta bernicla    585  4503 
BA144Calidris alba    82  1312 
BA144Calidris alba    1262  1262 
BA149Calidris alpina    3125  3125 
BA149Calidris alpina    1912  4513 
BA143Calidris canutus    1652  5000 
BA143Calidris canutus    3250  3250 
BA137Charadrius hiaticula    660  660 
BA137Charadrius hiaticula    13  350 
BA026Egretta garzetta    17  79 
BA026Egretta garzetta    160  160 
BA026Egretta garzetta   
BA103Falco peregrinus   
BA103Falco peregrinus   
BA103Falco peregrinus   
BA153Gallinago gallinago    25 
BA002Gavia arctica   
BA003Gavia immer   
BA003Gavia immer    20  30 
BA001Gavia stellata       
BA001Gavia stellata   
BA130Haematopus ostralegus   
BA130Haematopus ostralegus    2185  3480 
BA130Haematopus ostralegus    3387  3387 
BA014Hydrobates pelagicus             
BA184Larus argentatus        DD 
BA184Larus argentatus    500  500  DD 
BA184Larus argentatus    376  376 
BA182Larus canus        DD 
BA182Larus canus    1000  1000  DD 
BA183Larus fuscus        DD 
BA183Larus fuscus   
BA183Larus fuscus    1500  1500  DD 
BA187Larus marinus    10  10 
BA187Larus marinus        DD 
BA187Larus marinus        DD 
BA176Larus melanocephalus    72  72 
BA177Larus minutus    100  200 
BA177Larus minutus    100  200 
BA179Larus ridibundus        DD 
BA179Larus ridibundus    17000  17000 
BA157Limosa lapponica    388  868 
BA157Limosa lapponica    729  729 
BA152Lymnocryptes minimus   
BA066Melanitta fusca    92 
BA065Melanitta nigra    1710  1710 
BA065Melanitta nigra    540  2800 
BA069Mergus serrator        DD       
BA069Mergus serrator         
BA160Numenius arquata    385  1326 
BA160Numenius arquata    1300  1300 
BA158Numenius phaeopus    10 
BA158Numenius phaeopus    231  231 
BA018Phalacrocorax aristotelis    50  100 
BA018Phalacrocorax aristotelis    150 
BA018Phalacrocorax aristotelis    75  75 
BA017Phalacrocorax carbo    30  30 
BA017Phalacrocorax carbo    50  100 
BA017Phalacrocorax carbo    50  100 
BA151Philomachus pugnax    14  14 
BA151Philomachus pugnax    46 
BA140Pluvialis apricaria    40  2140 
BA141Pluvialis squatarola    150  810 
BA141Pluvialis squatarola    493  493 
BA005Podiceps cristatus    34  904 
BA005Podiceps cristatus    544  544 
BA008Podiceps nigricollis    330  330 
BA008Podiceps nigricollis    229 
BA384Puffinus puffinus mauretanicus    700  1000 
BA384Puffinus puffinus mauretanicus         
BA063Somateria mollissima    77 
BA193Sterna hirundo    10  20       
BA191Sterna sandvicensis    32  32 
BA004Tachybaptus ruficollis    52 
BA004Tachybaptus ruficollis    14  14 
BA048Tadorna tadorna    149  326 
BA048Tadorna tadorna    10  10 
BA161Tringa erythropus   
BA161Tringa erythropus   
BA164Tringa nebularia   
BA165Tringa ochropus   
BA165Tringa ochropus    10  10   
BA162Tringa totanus    185 
BA162Tringa totanus    850  850 
BA199Uria aalge    200  300 
BA142Vanellus vanellus    223  223 
BA142Vanellus vanellus    145  2500 
  • Group: A = Amphibians, B = Birds, F = Fish, I = Invertebrates, M = Mammals, P = Plants, R = Reptiles
  • S: in case that the data on species are sensitive and therefore have to be blocked for any public access enter: yes
  • NP: in case that a species is no longer present in the site enter: x (optional)
  • Type: p = permanent, r = reproducing, c = concentration, w = wintering (for plant and non-migratory species use permanent)
  • Unit: i = individuals, p = pairs or other units according to the Standard list of population units and codes in accordance with Article 12 and 17 reporting (see reference portal)
  • Abundance categories (Cat.): C = common, R = rare, V = very rare, P = present - to fill if data are deficient (DD) or in addition to population size information
  • Data quality: G = 'Good' (e.g. based on surveys); M = 'Moderate' (e.g. based on partial data with some extrapolation); P = 'Poor' (e.g. rough estimation); VP = 'Very poor' (use this category only, if not even a rough estimation of the population size can be made, in this case the fields for population size can remain empty, but the field "Abundance categories" has to be filled in)

3.3 Other important species of flora and fauna (optional)


No information provided

4. SITE DESCRIPTION

Back to top

4.1 General site character

Habitat class % Cover
N0195.00
N023.00
N041.00
N051.00

Total Habitat Cover

100

Other Site Characteristics

Le secteur proposé permet de rejoindre les deux entités préexistantes situées en fond de baie de Saint Brieuc : anses de Morieux et d'Yffiniac et le secteur du Verdelet/Grand Pourier. Il est contigu au Nord-Est à un vaste site englobant les caps d'Erquy, de Fréhel et la Baie de La Fresnaye. D'après les éléments recueillis auprès du service technique de la réserve naturelle, aucune pression naturelle n'exerce d'influence sur les peuplements d'oiseaux présents en baie de Saint-Brieuc. L'abandon du pâturage sur la plupart des prés-salés de la rive droite de l'Anse d'Yffiniac a cependant pour conséquence le retour à une dynamique naturelle de la végétation, défavorable à certaines espèces d'anatidés qui viennent s'y alimenter. Quatre grands types de facteurs anthropiques pouvant exercer une influence sur l'avifaune ont été identifiés par l'équipe technique de la réserve naturelle (PONSERO et al. 2003) : § les dérangements, § les prélèvements sur les ressources, § la modification des habitats par les aménagements, § la dégradation des habitats. Ces facteurs s'exercent à l'échelle de la ZPS, mais se retrouvent aussi sur l'ensemble de la Baie de Saint-Brieuc, et sont liés aux activités humaines : pêche à pied (coques), pêche à la ligne, mytiliculture, extraction de marne, élevage (pâturage de bovins sur une partie des prés-salés de l'Anse d'Yffiniac), activités sportives et de loisir comme la chasse (hors réserve naturelle), l'équitation, le nautisme (bateau, planche à voile, fly-surf), les sports de plage et les activités balnéaires, ou encore la promenade (PONSERO et al. 2003). L'augmentation et la multiplication des activités humaines sur l'estran sont les principales menaces pour le maintien des espèces et des effectifs d'oiseaux, du fait du dérangement occasionné. L'impact du dérangement est maximum en hiver, quand les effectifs présents sont importants et les individus affaiblis . A titre d'exemple, la pêche à pied dans la zone de mi-marée contraint les limicoles à se réfugier dans des secteurs moins productifs et à effectuer de fréquents envols de repli. Activité importante par le passé, l'extraction de marne ne s'effectue plus depuis 2001 que dans le secteur de la Grève des Courses. Si l'impact des prélèvements sur la sédimentologie est faible, les extractions de marne occasionnent des dérangements à l'avifaune, car elles sont autorisées en période hivernale, lorsque les oiseaux sont les plus nombreux, et à proximité des reposoirs à limicoles et des zones d'alimentation des anatidés herbivores (PONSERO et al. 2003). Les activités humaines d'exploitation des ressources naturelles et en particulier des bancs de coquillages du fond de baie agissent sur la disponibilité des ressources spatiales et temporelles recherchées par l'avifaune et contribuent à réduire la capacité d'accueil du site. Outre le dérangement occasionné, la pêche aux coques exploite le même gisement que les grands limicoles, bien que les classes d'âges exploitées soit différentes (les oiseaux consommant des coques inférieures à la taille marchande). En revanche, le maintien d'un pâturage extensif entre mars et octobre sur une vingtaine d'hectares de prés-salés de l'anse d'Yffiniac est très intéressant car cette activité permet de favoriser des associations végétales offrant des conditions d'alimentation recherchées par les anatidés (PONSERO et al. 2003). Comprise entre une zone urbaine dense (Saint-Brieuc, Langueux, Trégueux et Yffiniac) et des secteurs d'élevage intensif, la baie de Saint-Brieuc est soumise à des apports polluants d'origine domestique, agricole et industrielle. Les pollutions véhiculées par les cours d'eau vers le littoral sont donc multiples. La qualité des eaux est l'un des problèmes d'environnement fondamentaux en baie de Saint-Brieuc, et en particulier pour l'avifaune, dans le sens où ces pollutions peuvent avoir un impact fort sur la fonctionnalité des milieux pour les oiseaux en terme de ressources alimentaires (accès aux ressources et qualité des peuplements benthiques). La conséquence la plus évidente de cette pollution des eaux littorales est le phénomène de marée verte qui se répète chaque année depuis le début des années 1970.

4.2 Quality and importance

D'un point de vue ornithologique, le fond de la Baie de Saint-Brieuc, c'est à dire l'ensemble du secteur concerné par la ZPS, est une zone humide littorale d'un grand intérêt, tout particulièrement en période inter-nuptiale au niveau des anatidés, des limicoles et des laridés, tant du point de vue de la diversité spécifique que des effectifs présents. C'est notamment un très important site d'hivernage et une escale migratoire intéressante pour ces oiseaux. Ainsi, sur la période allant de 1990 à 2005, ce sont plus de 30 000 oiseaux d'eau qui ont hiverné chaque année dans le secteur (5 000 anatidés, 10 000 limicoles et de 15 à 20 000 laridés). A l'occasion de vagues de froid hivernales, le nombre d'anatidés et de limicoles peut doubler, c'est le cas par exemple pour : · le Canard siffleur : en 1996 et 1997, la baie de Saint-Brieuc a ainsi accueilli respectivement 4,5% et 6,5% de l'ensemble des hivernants français, · l'Huîtrier-pie : 9 750 en janvier 1987 (3 à 4 fois plus d'oiseaux que lors des hivers normaux), · le Bécasseau maubèche : à deux reprises durant ces quinze dernières années, la baie de Saint-Brieuc a atteint le niveau d'importance internationale pour cette espèce (4 500 oiseaux en 1998 et 5 000 oiseaux en 2002), · le Bécasseau variable : 5 000 oiseaux en 1990, 4 500 en 2002, L'attractivité du site pour ces oiseaux est principalement liée à la forte productivité biologique des milieux (estuaires, marais maritimes et vasières), qui leur fournissent d'importantes ressources alimentaires avec les bivalves fouisseurs à l'instar des coques. Cette ZPS présente un intérêt majeur pour l'hivernage de plusieurs espèces d'anatidés et de limicoles, dont la Bernache cravant, le Canard siffleur, l'Huîtrier-pie, le Bécasseau maubèche, le Chevallier combattant, la Barge rousse et le Courlis cendré. Le site de la Baie de Saint-Brieuc est une halte migratoire au printemps et à l'automne pour une grande diversité d'espèces, en particulier pour les canards et les échassiers attirés par les importantes ressources alimentaires qu'offre la Baie de Saint-Brieuc et son vaste estran. Compte tenu de la difficulté d'appréhender le phénomène migratoire d'un point de vue quantitatif du fait de la succession des départs et des arrivées des bandes de migrateurs, il est difficile d'évaluer exactement le nombre d'oiseaux faisant halte sur la ZPS lors des migrations. Toutefois, au regard des dénombrements effectués au printemps et à l'automne, il est certain que le nombre de migrateurs s'arrêtant quelques jours ou quelques semaines sur le site est au minimum de l'ordre de plusieurs milliers de limicoles et d'anatidés. Mais il est tout à fait probable qu'une bonne part des migrateurs s'arrêtant sur le site ne soit pas dénombrée et que le chiffre réel soit plutôt de l'ordre de quelques dizaines de milliers d'oiseaux. Pour certaines espèces de limicoles peu abondantes en hiver, la Baie de Saint-Brieuc semble être une escale importante, comme le Bécasseau sanderling, le Chevalier gambette, le Courlis corlieu, le Grand gravelot ou encore le Tournepierre à collier. L'extension en 2008 de la ZPS vers le large a permis d'intégrer une zone significative de stationnement et d'alimentation de Puffins des Baléares en période inter-nuptiale. La France a une responsabilité majeure dans la conservation de cet oiseau marin, rare et menacé de disparition, qui se reproduit uniquement aux îles Baléares et se réparti ensuite essentiellement sur les côtes françaises. C'est aussi un secteur d'alimentation des Fous de Bassan provenant des Sept-îles. Le site constitue une zone de refuge : - pour les Mouettes pygmées hivernantes au large avec des concentrations pouvant atteindre plusieurs milliers d'individus en cas de fortes tempêtes. - pour le Pétrel tempête avec plusieurs centaines d'individus en stationnement dans la baie et au large. C'est également un secteur fréquenté par les Sternes pierregarins et caugeks en nombre important. Les Macreuses noires stationnent en pleine mer; depuis la mi-janvier 2002, la population avoisine les 1300 oiseaux faisant de la Baie de Saint-Brieuc un site d'importance nationale pour cette espèce, avec plus de 2% de la population hivernante française. L'extension marine de la ZPS permet une meilleure prise en compte des zones d'alimentation des limicoles, des puffins et des stationnements de Macreuses noires. Lorsqu'ils sont indiqués dans ce formulaire, les effectifs des oiseaux pélagiques de passage ou hivernant dans le périmètre de la ZPS " Baie de saint Brieuc " sont donnés à titre indicatif, en référence à des données récentes obtenues dans le cadre de l'étude des évaluations des incidences du projet EMR (éoliennes) de la Baie de Saint-Brieuc)qui, grâce à des survols mensuels pendant 2 ans de l'ensemble de la baie de Saint-Brieuc et au delà, a permis de confirmer les fortes concentrations d'oiseaux marins (plongeon imbrin, plongeon arcique, plongeon catmarin, puffin des Baléares, océanite tempête, pingouin torda, guillemots de Troil, macareux moine,fulmar boréal, mouette pygmée, mouette tridactyle, goéland argenté, goéland marin)dans la baie de Saint-Brieuc et en partie dans la ZPS. Les effectifs réels au sein de la ZPS restent cependant à préciser.

4.3 Threats, pressures and activities with impacts on the site

The most important impacts and activities with high effect on the site

Negative Impacts
RankThreats and pressures [code]Pollution (optional) [code]inside/outside [i|o|b]
LD01.01i
LD03.02i
MF01.03i
HF02.03i
MF03.01i
MF03.02.09i
MF06i
MG01.01i
MG01.08i
MG05i
MH07i
LJ02.02i
Positive Impacts
RankActivities, management [code]Pollution (optional) [code]inside/outside [i|o|b]
MA04i
MG03i

Rank: H = high, M = medium, L = low
Pollution: N = Nitrogen input, P = Phosphor/Phosphate input, A = Acid input/acidification,
T = toxic inorganic chemicals, O = toxic organic chemicals, X = Mixed pollutions
i = inside, o = outside, b = both

4.4 Ownership (optional)


No information provided

4.5 Documentation (optional)

Old site code 205100. Superficie: y compris 650ha deja designesen 1989.ANNEZO (JP), HAMON(D) 1989 Predation par les limicoles dela macrofaune intertidale en baie de St Brieuc -IFREMER.GAROCHE (J) 1992 additif a la proposition de classement enreserve naturelle de l'anse Yffiniac- Groupe d'etudeornithologique des totes d'Armor.OISEAUX HIVERNANTS DE LA BAIE DE D'ARMOR SAINT BRIEUC Moyenne deshivers 1987/1991 (5 hivers). Cadiou B. et al., 2004. Les oiseaux marins nicheurs de France métropolitaine (1960-2000). Editions Biotope, Mèze, 218 p. Ponsero A., Vidal J., Allain J., 2003, Evaluation spatiale de la densité du gisement de coques de la baie de Saint-Brieuc, année 2003, Réserve Naturelle Baie de St-Brieuc, 20 p. CABRI, 2008. Document d'objectifs Natura 2000 de la ZPS de la Baie de Saint-Brieuc. Document provisoire - DIREN LPO., 2007. Identification des sites marins prioritaires pour les oiseaux marins et les oiseaux d'eau. LPO/MEDAD, 21 p. Sites internet : Comité local des pêches de Paimpol (http://www.clpmempaimpol. com)/, Nautisme en Bretagne (http://www.nautismebretagne.fr/), Bretagne environnement (http://www.bretagne-environnement.org/)

5. SITE PROTECTION STATUS

Back to top

5.1 Designation types at national and regional level (optional):

Code Cover [%]
FR1815.00

5.2 Relation of the described site with other sites (optional):

Designated at national or regional level:

Type code Site name Type Cover [%]
FR18Baie de Saint-Brieuc+8.00
FR18Verdelet+7.00

5.3 Site designation (optional)

Reserve naturelle depuis le 28/04/1998 (Decret) Reserve de chasse maritime

6. SITE MANAGEMENT

Back to top

6.1 Body(ies) responsible for the site management:

Organisation:Saint-Brieuc Armor Agglomération
Address:
Email:adressemail@saintbrieuc-agglo.fr

6.2 Management Plan(s):

An actual management plan does exist:

Yes
No, but in preparation
X
No

6.3 Conservation measures (optional)

Orientations de gestion pour une conservation durable du site Un comité de pilotage, mis en place par le Préfet maritime et le Préfet de département, réunira l'ensemble des acteurs concernés par le site dont les organisations socio-professionnelles. Ce

 

7. MAP OF THE SITE

Back to top No information provided

SITE DISPLAY