Database release:
SDF
NATURA 2000 - STANDARD DATA FORM

For Special Protection Areas (SPA),
Proposed Sites for Community Importance (pSCI),
Sites of Community Importance (SCI) and
for Special Areas of Conservation (SAC)

TABLE OF CONTENTS

1. SITE IDENTIFICATION

Back to top

1.1 Type

B

1.2 Site code

FR8201668

1.3 Site name

Marais des Agusas, montagnes de la Serre et d'Uzègues

1.4 First Compilation date

1995-12

1.5 Update date

2020-06

1.6 Respondent:

Name/Organisation:Ministère de la Transition écologique - DGALN/DEB/SDET/ET5
Address:               
Email:en3.en.deb.dgaln@developpement-durable.gouv.fr

1.7 Site indication and designation / classification dates

Date site proposed as SCI:1999-03
Date site confirmed as SCI:2006-07
Date site designated as SAC:2016-11
National legal reference of SAC designation:https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000033369577&dateTexte=
Explanation(s):Site "Marais de Malibaud" renommé "Marais des Agusas, montagnes de la Serre et d'Uzège" à l'occasion des consultations de 2019-2020 au cours desquelles le périmètre a été régularisé (extension validée en copil le 6/12/2013 lors de la rédaction du Docob).

2. SITE LOCATION

Back to top

2.1 Site-centre location [decimal degrees]:

Longitude:4.273850
Latitude:44.328570

2.2 Area [ha]

7039.0000

2.3 Marine area [%]

0.0000

2.4 Sitelength [km] (optional):


No information provided

2.5 Administrative region code and name

NUTS level 2 code Region Name
FR71Rhône-Alpes

2.6 Biogeographical Region(s)

Mediterranean (100.00 %)

3. ECOLOGICAL INFORMATION

Back to top

3.1 Habitat types present on the site and assessment for them

Annex I Habitat types Site assessment
Code PF NP Cover [ha] Cave [number] Data quality A|B|C|D A|B|C
      RepresentativityRelative SurfaceConservationGlobal
3130  info      0.09  0.00 
3140  info      2.21  0.00 
3150  info      1.64  0.00 
3170  info  X     0.03  0.00 
3250  info      0.01  0.00       
3260  info      2.09  0.00 
3290  info      9.42  0.00 
5210  info      1320.1  0.00 
6220  info  X     374.8  0.00 
6420  info      12.34  0.00 
7210  info  X     2.05  0.00   
7220  info  X     0.14  0.00 
8210  info      5.85  0.00 
8310  info      1592.9  0.00 
92A0  info      95.13  0.00 
9340  info      1877  0.00 
  • PF: for the habitat types that can have a non-priority as well as a priority form (6210, 7130, 9430) enter "X" in the column PF to indicate the priority form.
  • NP: in case that a habitat type no longer exists in the site enter: x (optional)
  • Cover: decimal values can be entered
  • Caves: for habitat types 8310, 8330 (caves) enter the number of caves if estimated surface is not available.
  • Data quality: G = 'Good' (e.g. based on surveys); M = 'Moderate' (e.g. based on partial data with some extrapolation); P = 'Poor' (e.g. rough estimation)

3.2 Species referred to in Article 4 of Directive 2009/147/EC and listed in Annex II of Directive 92/43/EEC and site evaluation for them

Species Population in the site Site assessment
G Code Scientific Name S NP T Size Unit Cat. D.qual. A|B|C|D A|B|C
      MinMax  Pop.Con.Iso.Glo.
M1308Barbastella barbastellus       
F1138Barbus meridionalis       
M1337Castor fiber       
I1088Cerambyx cerdo       
I1044Coenagrion mercuriale       
F1163Cottus gobio        DD       
I1074Eriogaster catax       
I1065Euphydryas aurinia       
I1083Lucanus cervus       
M1355Lutra lutra       
M1310Miniopterus schreibersii       
M1323Myotis bechsteinii       
M1307Myotis blythii       
M1321Myotis emarginatus       
M1324Myotis myotis       
I1041Oxygastra curtisii       
F6150Parachondrostoma toxostoma       
I6177Phengaris teleius       
M1305Rhinolophus euryale       
M1304Rhinolophus ferrumequinum       
M1303Rhinolophus hipposideros       
F6147Telestes souffia       
  • Group: A = Amphibians, B = Birds, F = Fish, I = Invertebrates, M = Mammals, P = Plants, R = Reptiles
  • S: in case that the data on species are sensitive and therefore have to be blocked for any public access enter: yes
  • NP: in case that a species is no longer present in the site enter: x (optional)
  • Type: p = permanent, r = reproducing, c = concentration, w = wintering (for plant and non-migratory species use permanent)
  • Unit: i = individuals, p = pairs or other units according to the Standard list of population units and codes in accordance with Article 12 and 17 reporting (see reference portal)
  • Abundance categories (Cat.): C = common, R = rare, V = very rare, P = present - to fill if data are deficient (DD) or in addition to population size information
  • Data quality: G = 'Good' (e.g. based on surveys); M = 'Moderate' (e.g. based on partial data with some extrapolation); P = 'Poor' (e.g. rough estimation); VP = 'Very poor' (use this category only, if not even a rough estimation of the population size can be made, in this case the fields for population size can remain empty, but the field "Abundance categories" has to be filled in)

3.3 Other important species of flora and fauna (optional)

Species

Population in the site

Motivation

Group CODE Scientific Name S NP Size Unit Cat. Species Annex Other categories
     MinMax C|R|V|PIVVABCD
Achillea ageratum                   
Adonis annua                   
A229Alcedo atthis                 
Allium roseum                   
1191Alytes obstetricans                 
Ammi majus                   
Anacamptis laxiflora                   
A255Anthus campestris                   
Asplenium petrarchae                   
Baldellia ranunculoides                   
Bifora radians                   
Bombycilaena erecta                   
A215Bubo bubo                   
Bufonia paniculata                   
Bupleurum rotundifolium                   
Bupleurum subovatum                   
Bupleurum tenuissimum                   
A224Caprimulgus europaeus                   
Carex depauperata                   
Centaurea benedicta                   
Centaurium tenuiflorum                   
Chrysopogon gryllus                   
Dactylorhiza occitanica                   
Dianthus pungens subsp. ruscinonensis                   
A379Emberiza hortulana                 
Ephedra dubia                   
Epidalea calamita                 
Epipactis microphylla                   
Eupotosia mirifica                     
A103Falco peregrinus                 
Fumana thymifolia                   
Galatella linosyris                   
Galium tricornutum                   
1360Genetta genetta                 
Globularia vulgaris                   
Gratiola officinalis                   
A078Gyps fulvus                   
Hainardia cylindrica                   
Hedysarum boveanum subsp. europaeum                   
Hordeum secalinum                   
Hormathophylla macrocarpa                   
1205Hyla meridionalis                 
1311Hypsugo savii                 
Iris reichenbachiana                   
Juncus anceps                   
Lacerta bilineata                 
A341Lanius senator                 
Legousia hybrida                   
Leucanthemum subglaucum                   
Lithodora fruticosa                   
Loncomelos narbonensis                   
A246Lullula arborea                   
A073Milvus migrans                   
1314Myotis daubentonii                 
1328Nyctalus lasiopterus                 
1312Nyctalus noctula                 
Oenanthe lachenalii                   
Oenanthe silaifolia                   
Ophioglossum vulgatum                   
Orchis provincialis                   
Orlaya platycarpos                   
Paeonia officinalis subsp. microcarpa                   
Pallenis spinosa                   
Pelodytes punctatus                   
A072Pernis apivorus                   
Peucedanum officinale                   
2016Pipistrellus kuhlii                 
1317Pipistrellus nathusii                 
1309Pipistrellus pipistrellus                 
5009Pipistrellus pygmaeus                 
Polycnemum majus                   
Ranunculus ophioglossifolius                   
Silene nemoralis                   
Silene nutans var. brachypoda                   
Sisymbrium polyceratium                   
1900Spiranthes aestivalis               
A210Streptopelia turtur    48           
1333Tadarida teniotis                 
Teucrium scordium                   
Thapsia villosa                   
Thymelaea passerina                   
Timon lepidus                 
Tolypella intricata                     
Trifolium lappaceum                   
Trifolium resupinatum                   
1053Zerynthia polyxena                 
Zerynthia rumina                     
  • Group: A = Amphibians, B = Birds, F = Fish, Fu = Fungi, I = Invertebrates, L = Lichens, M = Mammals, P = Plants, R = Reptiles
  • CODE: for Birds, Annex IV and V species the code as provided in the reference portal should be used in addition to the scientific name
  • S: in case that the data on species are sensitive and therefore have to be blocked for any public access enter: yes
  • NP: in case that a species is no longer present in the site enter: x (optional)
  • Unit: i = individuals, p = pairs or other units according to the standard list of population units and codes in accordance with Article 12 and 17 reporting, (see reference portal)
  • Cat.: Abundance categories: C = common, R = rare, V = very rare, P = present
  • Motivation categories: IV, V: Annex Species (Habitats Directive), A: National Red List data; B: Endemics; C: International Conventions; D: other reasons

4. SITE DESCRIPTION

Back to top

4.1 General site character

Habitat class % Cover
N060.50
N070.10
N0819.00
N0919.00
N101.00
N161.30
N171.00
N1814.00
N220.10
N233.00
N2614.00
N2727.00

Total Habitat Cover

100

Other Site Characteristics

Le site Natura 2000 FR8201668 Marais des Agusas, montagnes de la Serre et d'Uzège est inclus dans l'entité biogéographique du Bas-Vivarais, ceinturée par le Sillon rhodanien à l'est, les Cévennes siliceuses à l'ouest et les vastes plaines languedociennes au sud. Cette partie du département de l'Ardèche est caractérisée par un climat méditerranéen atténué et par le facteur structurant de sa géologie. Les calcaires du secondaire (Jurassique et Crétacé) en constituent le type dominant mais non exclusif. Au regard de la forte hétérogénéité du site, on distingue 3 unités paysagères : - la plaine de Barjac, territoire marqué par un niveau d'anthropisation conséquent, en lien avec l'importance des terres agricoles (céréales et vignes) et l'implantation des principaux bourgs, mais traversé par un fin réseau hydrographique dont les écocomplexes occupent une place significative ; - les gorges de l'Ardèche et le plateau des Gras, entité paysagère plus homogène au premier abord mais qui affiche une multitude de micro-visages avec la chênaie pour patron commun ; - Païolive et sa périphérie, entité dominée par de vastes étendues de chênaie caducifoliée, installée sur un important système karstique du Jurassique, illustré par le synclinal de Saint-André-de-Cruzières et le réseau souterrain de la Cocalière. VULNERABILITE : Le document d'objectif constate un bon état de conservation des habitats et des espèces sur l'ensemble du site. Les problématiques principales concernant le maintien des habitats à enjeu fort sont directement liées aux activités humaines et à leur évolution : gestion forestière, agricole et pastorale, fréquentation touristique, développement des infrastructures. Malgré la proximité des Gorges de l'Ardèche et du Bois de Païolive, le site Natura 2000 FR8201668 « Marais des Agusas, montagnes de la Serre et d'Uzège » est épargné par la fréquentation de masse. La randonnée, le VTT, la spéléologie y sont pratiqués de façon mesurée sans qu'il en résulte, pour l'instant, une pression excessive sur les milieux naturels. Une vigilance doit toutefois être observée sur le développement de ces activités, notamment sur la multiplication des manifestations sportives de masse. Certains espaces naturels du site sont fragilisés ou menacés par le développement ou l'évolution des activités humaines. Ainsi, la déprise agricole s'accompagne de la fermeture et de la banalisation des milieux ouverts et le développement des cultures céréalières et des vignes, s'exerce au détriment des surfaces herbagères dont l'importance, exprimée en pourcentage de la Surface Agricole Utile (SAU) est passée de 23 % à 8 % entre 1998 et 2010. S'agissant des forêts, les superficies parcourues en coupes rases, pour l'instant limitées, pourraient s'accroître du fait de la demande croissante en bois énergie. Le développement des installations de production d'énergies renouvelables (solaire, éolien) pour lesquelles le territoire offre un potentiel important, ainsi que l'urbanisation doivent être raisonnés afin de préserver la continuité écologique et la conservation des habitats et des espèces végétales et animales patrimoniales. Le développement d'espèces invasives est également une préoccupation grandissante ainsi que les conséquences du réchauffement climatique dont les effets sont visibles sur le débit des cours d'eau. Par ailleurs, l'évolution du climat accroît encore les risques d'incendies, d'origine humaine ou naturelle, auxquels les forêts et formations arbustives sont déjà très exposées.

4.2 Quality and importance

LA PLAINE DE BARJAC : L'alternance de parcelles en friches avec les zones cultivées ménage localement l'expression d'une flore messicole remarquable. Cette entité est également traversée par un fin réseau hydrographique dont les écocomplexes occupent une place significative : ils correspondent principalement aux boisements rivulaires (Aulnaie glutineuse-frênaie oxyphylle méditerranéenne à Laîche pendante [EUR : 92A0] et à la végétation aquatique des cours d'eau (Herbiers des eaux courantes à Fontinale [EUR : 3260], Herbiers à callitriches, Herbiers basophile à Potamot dense, et Cressonnière collinéenne à Ache noueuse, Herbiers aquatiques des eaux stagnantes à Myriophylle en épi [EUR. :3150]. Les multiples cours d'eaux temporaires n'hébergent pas de végétation vasculaire mais des herbiers aquatiques à Characées [EUR : 3140], associés sur les bancs de graviers et les berges, à la Saulaie alluviale à Saule pourpre et Saule drapé [EUR : 3290]. Une autre originalité de la plaine de Barjac réside dans l'occurrence de nombreuses zones humides, dont la plus connue, le marais des Agusas, offre un panel singulier de cortèges floristiques à forte valeur patrimoniale : Renoncule à feuilles d'ophioglosse, Peucédan officinal, Gratiole officinale, Œnanthe à feuilles de Silaüs… L'historique de ce marais s'avère encore peu étudié mais il est certain que les influences anthropiques ont joué un rôle majeur dans sa structuration, tout d'abord par l'établissement de deux retenues (correspondant encore aux deux mares actuelles), puis par l'entretien régulier via le pâturage des vastes prairies humides avoisinantes. L'essentiel des milieux herbacés est représenté par des prairies humides de l'alliance du Bromion racemosi, communautés habituellement fauchées, atlantiques à pré-continentales, déclinée ici par une association méditerranéenne encore non décrite mais certainement hautement patrimoniale. La découverte récente (CBNMC, 2018), dans le marais des Agusas, d'une Characée parmi les plus rares d'Europe et en déclin, Tolypella intricata et la présence de taxons rares ou menacés atteste de l'originalité écologique du site. Les mares hébergent le Gazon méditerranéen des bas niveaux topographiques à Cresson rude et Véronique faux-mouron [EUR : 3170], avec au regard de leur histoire, des cortèges toutefois peu typiques. La Roselière basse collinéenne à Scirpe des marais (et son faciès à Gratiole officinale), ainsi que les typhaies prennent place dans secteurs plus profonds, à assèchement bref. La végétation colonisant les îlots de l'Oligocène y est également remarquable à plus d'un titre: Pré tourbeux calcicole à Laîche à épis distants et Molinie faux-roseau [EUR : 6420] des bas-fonds gorgés d'eau, Pelouse hygroclinophile méditerranéenne à Canche intermédiaire dans les niveaux légèrement supérieurs, Garrigue marnicole à Aphyllanthe de Montpellier et Globulaire vulgaire, en position thermophile, Garrigue marnicole à Aphyllanthe de Montpellier et Choin noirâtre sur les stations subissant des variations importantes de la réserve en eau, Ourlet à Badasse hirsute et Brachypode de Phénicie sur des substrats évolués ou en position post-culturale, Fourré mésophile à Genévrier commun et Filaire à feuilles étroites [EUR : 5210] et Chênaie pubescente mésoméditerranéenne des sols marneux à Filaire à feuilles étroites [EUR : 9340], ce dernier constituant le stade climacique de la série de végétation, mais représenté ici seulement sous forme de fragments résiduels. LES GORGES DE L'ARDÈCHE ET LE PLATEAU DES GRAS : Cette entité paysagère affiche une multitude de micro-visages avec la chênaie pour patron commun. Ces boisements transitoires entre l'étage méso-méditerranéen supérieur et supra-méditerranéen inférieur sont structurés selon un modèle habituellement bien défini. En versants sud, là où le sol est souvent peu profond, la chênaie verte calcicole à Viorne tin [EUR : 9340] domine, (massif de Serre) tandis que les chênaies pubescentes [divers groupements EUR : 9340] exploitent les expositions nord. La représentativité des deux essences dominantes évolue dans les zones de transition. Ces habitats forestiers sont interrompus par de nombreuses taches inégales de formations herbacées, telles que la Steppe à Hélianthème commun et Stipe à feuilles de jonc [EUR : 6220] sur les sols écorchés, la Garrigue à Liseron cantabrique et Thym commun sur des substrats plus profonds, la Garrigue à Argyrolobe de Zanon et Aphyllanthe de Montpellier des calcaires marneux et l'Ourlet à Phlomis lychnis et Brachypode rameux [EUR : 6220] annonçant la transition entre pelouses et fourrés. Ces différents groupements sont ponctués ça et là par la Pelouse annuelle mésoméditerranéenne oligotrophile à Luzerne de Montpellier et Micrope dressé [EUR : 6220], la Pelouse annuelle méso-méditerranéenne mésotrophile à Vulpie ciliée et Crépis fétide [EUR : 6220] des biotopes perturbés. Les rares cordons rocheux (Saint-Privas, Col de la Cize, Aiguille de Sampzon) sont colonisés par la Végétation chasmophytique du supra-méditerranéen inférieur à Centranthe de Lecoq et Alysson à gros fruits [EUR : 8210], ou exceptionnellement, à la faveur de zones thermophiles, la Végétation héliophile calcicole méditerranéenne à Phagnalon repoussant et Doradille de Pétrarque [EUR : 8210]. PAÏOLIVE ET SA PÉRIPHÉRIE : Cette entité est installée sur un important système karstique du Jurassique, illustré par le synclinal de Saint-André-de-Cruzières et le réseau souterrain de la Cocalière. Concernant la végétation, ce secteur se discerne principalement par ses vastes étendues de chênes caducifoliés. On y trouve notamment la Chênaie pubescente méso-méditerranéenne hygrocline à Géranium herbe à Robert [EUR : 9340] sur les sols très profonds, au niveau des dolines, la Chênaie pubescente-verte méso-méditerranéenne à Pistachier térébinthe [EUR : 9340], souvent moins dense et en situation thermophile. Les pics rocheux qui percent la chênaie, ou les parois des lapiazs, sont colonisés par la Végétation sciaphile à Doradille à rachis épais et Polypode austral [EUR : 8210], formation dite chasmophytique, caractéristique de ce type de milieu et représentée pour majeure partie par des espèces crassulescentes (orpins) ou des fougères, qui profitent des moindres interstices terreux pour s'y développer. La végétation herbacée est ici naturellement rare, mais avantagée historiquement par les coupes de bois et la pression de pâturage. Seuls les Ourlets à Brome dressé, ainsi que le Fourré du méso-méditerranéen supérieur à Buis et Pistachier térébinthe [EUR : 5210] sont récurrents. S'ils succèdent à la forêt suite à une pression anthropique forte, ils sont aussi les témoins d'une dynamique en cours et un retour annoncé vers les boisements originels. Mais ce qui caractérise surtout le karst, c'est son intense réseau souterrain avec les grottes et les nappes d'eau souterraines associées (habitat 8310). DANS LE DOCOB, l'évaluation des enjeux de conservation des habitats naturels permet de distinguer 3 niveaux d'enjeux : • Habitats à enjeux forts : milieux ouverts tels que les pelouses (6220*) et prairies humides (6420) et le milieu souterrain (8310) ; • Habitats à enjeux modérés : milieux aquatiques (3130, 3140, 3260, 7220*, 3290) et forestiers (92A0, 9340) ; • Habitats à enjeux faibles : milieux aquatiques peu représentatifs à l'échelle du site Natura 2000 (3170* et 3250). Ces habitats sont souvent liés à l'évolution des pratiques humaines. Leur bon état de conservation dépend des pratiques agropastorales pour les habitats 6220* et 6420 et de la gestion des activités humaines (fréquentation, pompage, intrants...) pour l'habitat 8310. L'évaluation des enjeux de conservation des espèces a permis de distinguer 4 niveaux d'enjeux : • Espèces à enjeux forts : chiroptères rares ou en régression dans le département de l'Ardèche, notamment le Rhinolophe euryale, le Petit rhinolophe et le Murin à oreilles échancrées ; • Espèces à enjeux assez forts : autres espèces de chauves-souris présentes sur le site et inscrites à l'annexe II de la directive « Habitats », Barbeau méridional, Chabot, Cétoine bleue ; • Espèces à enjeux modérés : Lézard ocellé, Pélodyte ponctué, Cordulie à corps fin ; • Espèces à enjeux faibles : espèces de chauves-souris et insectes communs sur le site Natura 2000 et non menacés.

4.3 Threats, pressures and activities with impacts on the site

The most important impacts and activities with high effect on the site

Negative Impacts
RankThreats and pressures [code]Pollution (optional) [code]inside/outside [i|o|b]
MA02.02i
MA03.03i
MA04.03i
LB02.02b
LC01b
MC03.02b
MC03.03b
LE01.02i
LE04i
MG01b
MI01b
MJ01.01b
MJ02.01b
LJ02.07b
LJ03.01i
ML09b
HM02.01b
HM02.03b
Positive Impacts
RankActivities, management [code]Pollution (optional) [code]inside/outside [i|o|b]
MA03.02i
MA04.02i
MG05.08b
MJ01.02b

Rank: H = high, M = medium, L = low
Pollution: N = Nitrogen input, P = Phosphor/Phosphate input, A = Acid input/acidification,
T = toxic inorganic chemicals, O = toxic organic chemicals, X = Mixed pollutions
i = inside, o = outside, b = both

4.4 Ownership (optional)

Type[%]
PublicNational/Federal0
State/Province0
Local/Municipal0
Any Public0
Joint or Co-Ownership0
Private0
Unknown0
sum100

4.5 Documentation (optional)

Etat des lieux de la flore remarquable du Marais des Agusas, Ardèche – N.Bianchin – CBNMC- 2018

5. SITE PROTECTION STATUS

Back to top

5.1 Designation types at national and regional level (optional):

Code Cover [%]
FR240.00
FR990.00

5.2 Relation of the described site with other sites (optional):


No information provided

5.3 Site designation (optional)


No information provided

6. SITE MANAGEMENT

Back to top

6.1 Body(ies) responsible for the site management:

Organisation:Communauté de Communes du Pays des Vans en Cévennes
Address:
Email:environnement@cdc-vansencevennes.fr

6.2 Management Plan(s):

An actual management plan does exist:

X
Yes Name: Document d'objectif Natura 2000 : Marais des Agusas, montagnes de la Serre et d'Uzège
Link: http://www.side.developpement-durable.gouv.fr/EXPLOITATION/DRAURA/doc/IFD/IFD_REFDOC_0549101/2014-document-d-objectifs-natura-2000-marais-des-agusas-montagnes-de-la-serre-et-d-uzege-fr8201668

No, but in preparation
No

6.3 Conservation measures (optional)


No information provided

 

7. MAP OF THE SITE

Back to top No information provided

SITE DISPLAY