Database release:
SDF
NATURA 2000 - STANDARD DATA FORM

For Special Protection Areas (SPA),
Proposed Sites for Community Importance (pSCI),
Sites of Community Importance (SCI) and
for Special Areas of Conservation (SAC)

TABLE OF CONTENTS

1. SITE IDENTIFICATION

Back to top

1.1 Type

B

1.2 Site code

LU0001020

1.3 Site name

Pelouses calcaires de la région de Junglinster

1.4 First Compilation date

2002-07

1.5 Update date

2021-12

1.6 Respondent:

Name/Organisation:Gilles Biver / Ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable
Address:               
Email:gilles.biver@mev.etat.lu

1.7 Site indication and designation / classification dates

Date site proposed as SCI:2002-08
Date site confirmed as SCI:2004-12
Date site designated as SAC:2009-11
National legal reference of SAC designation:Règlement grand-ducal du 6 novembre 2009 portant désignation des zonesspéciales de conservation.(Mém. A - 220 du 17 novembre 2009, p. 3834)

2. SITE LOCATION

Back to top

2.1 Site-centre location [decimal degrees]:

Longitude:6.223100
Latitude:49.723300

2.2 Area [ha]

1507.1200

2.3 Marine area [%]

0.0000

2.4 Sitelength [km] (optional):


No information provided

2.5 Administrative region code and name

NUTS level 2 code Region Name
LU00Luxembourg (Grand-Duché)

2.6 Biogeographical Region(s)

Continental (100.00 %)

3. ECOLOGICAL INFORMATION

Back to top

3.1 Habitat types present on the site and assessment for them

Annex I Habitat types Site assessment
Code PF NP Cover [ha] Cave [number] Data quality A|B|C|D A|B|C
      RepresentativityRelative SurfaceConservationGlobal
3150  info      0.26  0.00 
5130  info      0.00 
6210  info      66.34  0.00 
6410  info      0.22  0.00 
6510  info      171.17  0.00 
7140  info      0.00 
9110  info      65.97  0.00 
9130  info      173.98  0.00 
9150  info      0.00 
9160  info      35.2  0.00 
9180  info      0.00 
91E0  info      10.51  0.00 
  • PF: for the habitat types that can have a non-priority as well as a priority form (6210, 7130, 9430) enter "X" in the column PF to indicate the priority form.
  • NP: in case that a habitat type no longer exists in the site enter: x (optional)
  • Cover: decimal values can be entered
  • Caves: for habitat types 8310, 8330 (caves) enter the number of caves if estimated surface is not available.
  • Data quality: G = 'Good' (e.g. based on surveys); M = 'Moderate' (e.g. based on partial data with some extrapolation); P = 'Poor' (e.g. rough estimation)

3.2 Species referred to in Article 4 of Directive 2009/147/EC and listed in Annex II of Directive 92/43/EEC and site evaluation for them

Species Population in the site Site assessment
G Code Scientific Name S NP T Size Unit Cat. D.qual. A|B|C|D A|B|C
      MinMax  Pop.Con.Iso.Glo.
BA247Alauda arvensis         
BA215Bubo bubo       
BA030Ciconia nigra     
F1163Cottus gobio         
BA238Dendrocopos medius         
P1381Dicranum viride         
BA236Dryocopus martius     
I1065Euphydryas aurinia         
BA099Falco subbuteo     
M1323Myotis bechsteinii    20  70 
M1324Myotis myotis    350  400   
BA118Rallus aquaticus     
P1421Trichomanes speciosum         
BA142Vanellus vanellus         
BA142Vanellus vanellus     
  • Group: A = Amphibians, B = Birds, F = Fish, I = Invertebrates, M = Mammals, P = Plants, R = Reptiles
  • S: in case that the data on species are sensitive and therefore have to be blocked for any public access enter: yes
  • NP: in case that a species is no longer present in the site enter: x (optional)
  • Type: p = permanent, r = reproducing, c = concentration, w = wintering (for plant and non-migratory species use permanent)
  • Unit: i = individuals, p = pairs or other units according to the Standard list of population units and codes in accordance with Article 12 and 17 reporting (see reference portal)
  • Abundance categories (Cat.): C = common, R = rare, V = very rare, P = present - to fill if data are deficient (DD) or in addition to population size information
  • Data quality: G = 'Good' (e.g. based on surveys); M = 'Moderate' (e.g. based on partial data with some extrapolation); P = 'Poor' (e.g. rough estimation); VP = 'Very poor' (use this category only, if not even a rough estimation of the population size can be made, in this case the fields for population size can remain empty, but the field "Abundance categories" has to be filled in)

3.3 Other important species of flora and fauna (optional)

Species

Population in the site

Motivation

Group CODE Scientific Name S NP Size Unit Cat. Species Annex Other categories
     MinMax C|R|V|PIVVABCD
Aceras anthropophorum                   
Aricia agestis                   
Berberis vulgaris                   
Campanula glomerata                   
Campanula patula                   
Carex pulicaris                   
Carex riparia                   
Catabrosa aquatica                   
Chorthippus albomarginatus                   
Corynephorus canescens                   
Dactylorhiza incarnata                   
Decticus verrucivorus                   
Epipactis palustris                   
Eriophorum latifolium                   
Eriophorum polystachion                   
Euphrasia nemorosa                   
Eupithecia insigniata                   
Euthystira brachyptera                   
Hipparchia semele                   
Juniperus communis                   
Linum tenuifolium                   
Melampyrum cristatum                   
1312Nyctalus noctula                 
Oedipoda caerulescens                   
Omocestus ventralis                   
Ononis spinosa                   
Ophioglossum vulgatum                   
Ophrys apifera                   
Ophrys fuciflora                   
Ophrys insectifera                   
Orchis morio                   
Pedicularis palustris                   
Plecotus austriacus                   
Polyommatus (Lysandra) bellargus                   
Pyrgus serratulae                   
Rhyparia purpurata                   
Salvia pratensis                   
Scopula tessellaria                   
Serratula tinctoria                   
Stachys alpina                   
Valeriana dioica                   
Veronica verna                   
Viola canina                   
  • Group: A = Amphibians, B = Birds, F = Fish, Fu = Fungi, I = Invertebrates, L = Lichens, M = Mammals, P = Plants, R = Reptiles
  • CODE: for Birds, Annex IV and V species the code as provided in the reference portal should be used in addition to the scientific name
  • S: in case that the data on species are sensitive and therefore have to be blocked for any public access enter: yes
  • NP: in case that a species is no longer present in the site enter: x (optional)
  • Unit: i = individuals, p = pairs or other units according to the standard list of population units and codes in accordance with Article 12 and 17 reporting, (see reference portal)
  • Cat.: Abundance categories: C = common, R = rare, V = very rare, P = present
  • Motivation categories: IV, V: Annex Species (Habitats Directive), A: National Red List data; B: Endemics; C: International Conventions; D: other reasons

4. SITE DESCRIPTION

Back to top

4.1 General site character

Habitat class % Cover
N231.21
N093.15
N106.46
N060.14
N153.43
N179.21
N071.09
N1441.83
N1618.63
N265.67
N211.66
N086.17
N191.11
N200.24

Total Habitat Cover

100.00000000000001

Other Site Characteristics

1.1 SituationLa région est située entre le Gréngewald et la petite Suisse luxembourgeoise autour des localités de Junglinster, d'Altlinster, de Bourglinster, de Godbrange, de Oberanven et de Ernster. L'Ernz blanche traverse le site du sud au nord de Eisenborn à Koedange.1.2 Milieu physiqueLe site présente un relief ondulé caractérisé par un paysage de collines partiellement mouvementé par des failles.Les couches géologiques affleurant sur le territoire font partie du système triasique et liasique.Sur une partie du site, affleure le Keuper à marnolites compactes, dernière assise du Trias. Il se compose de marnes bariolées, dans lesquelles sont intercalés des bancs de dolomie.Sur le Keuper repose le Rhétien, assise de séparation entre le Lias et le Trias, formée par les argiles feuilletées sombres, surmontées d'une couche de grès ou de conglomérats et terminée par les argiles de Levallois. Le Rhétien est recouvert par l'Hettangien inférieur (couches à Psiloceras planorbis), première assise du Lias. Il est constitué de marnes grises, gréseuses, très fossilifères, avec intercalation de bancs de calcaire.Les sols argileux a argileux lourds, non gleyifiés sur substrat de marnes dominent dans la zone. Ce type de sol occupe avec près de 822 ha plus de la moitié du site. Les colluvions et surtout les alluvions occupent les vallées de l'Ernz Blanche et de l'Ernz Noire. Dans la partie au Nord de la zone, à proximité de la localité de Godbrange, les flancs exposé vers l'ouest des vallées de l'Ernz Blanche et de l'Ernz Noire, sont couverts par des sols sableux, limono-sableux et sableux-limoneux, non gleyifiés.1.3 Occupation du solLa plus grande partie du site est couverte par des territoires agricoles (env. 53%) surtout exploités en tant que prairies et pâturages (90% de la surface agricole), les cultures annuelles ne représentent que 6% de la surface. Il subsiste encore quelques prairies humides (env. 30 ha) et mésophiles (env. 47ha) et de vergers (env. 25 ha). Les prairies humides sont surtout situé dans la vallée de l'Ernz Blanche autour de la localité de Koedange.Les forêts occupent un peu plus de 36% du site et sont composées à 60% de feuillus et à 40% de résineux. Ces forêts sont généralement situées sur les pentes des vallées de l'Ernz Blanche et de l'Ernz Noire ou constitue des massifs sur les collines (Bierger, Weimericht). Les Hêtraies mésophiles (hêtraies à mélique et aspérule) constituent les formations forestières feuillues les plus fréquentes. Les pelouses calcaire couvrent prés de 53 ha.

4.2 Quality and importance

Intérêts selon la directive "Habitats"Le site abrite 13 types d'habitats de l'annexe I dont 3 sont prioritaires.Parmi les habitats prioritaires, les pelouses calcaires sèches semi-naturelles constituent sans aucun doute le type d'habitat le plus important. Il couvre une surface d'environ 53 ha, ce qui représente pratiquement un quart des pelouses calcaires de tout le pays. Si on considère seulement les pelouses calcaires sur marne, c'est plus de 60% des pelouses de ce type du pays que l'on retrouve ici.Ce type d'habitat est particulièrement riche en espèces menacées de la faune et de la flore. Certaines pelouses du site abritent par exemple un nombre impressionnant d'orchidées.Ce type d'habitat est parfois associé à la prairie à molinie et les formations de Juniperus sur pelouses, deux habitats figurant également dans l'annexe I de la directive.Cette zone est particulièrement intéressante pour une espèce de papillon, Euphrydryas aurinia.La plupart des espèces très rares et fortement menacées sont inféodées aux pelouses calcaires sèches et ne figurent donc pas dans l'annexe II de la directive. A noter également la présence d'un site de reproduction très important pour le Grand Murin (Myotis myotis) à proximité de la zone. Le territoire de chasse de cette colonie se trouve en partie dans cette zone.Intérêts selon la directive "Oiseaux"Les zones agricoles, bien structurées (haies, lisières, vergers, rangées d'arbres..) et exploitées de façon extensive (milieux humides et milieux secs) conviennent bien à la Pie-grièche écorcheur (Lanius collurio), aux Milans (Milvus milvus & migrans). Les Pics (Dryocopus martius, Picoides medius et Picus canus) nichent dans les massifs forestiers, quant au Hibou des marais (Asio flammeus), il est régulièrement noté comme hivernant.Signalons encore que cette zone est presque entièrement comprise dans la zone d'intérêt communautaire ornithologique (Z.I.C.O) 'Région de l'est'.Autres intérêtsLes pelouses sèches abritent un grand nombre d'espèces de la faune et de la flore très rares dans nos régions. La diversité spécifique est très importante dans ces milieux. A titre d'exemple, d'après les inventaires réalisés par le professeur L. Reichling, la diversité spécifique sur la pelouse de l'Aarnescht s'élève à 152 espèces (sans compter les orchidées) parmi lesquelles 28 figurent sur la liste rouge. Il faut ajouter 23 espèces d'orchidées dont 14 espèces rares à très rares.Les pelouses sèches sont également remarquables par la richesse de la bryoflore et de l'entomofaune.A noter également la présence de nombreuses roselières, surtout le long de l'Ernz Noire et de l'Ernz Blanche. Au niveau ornithologique, il est possible d'observer les trois espèces de Pie-grièche (collurio, excubitor & senator) ainsi que le Faucon hobereau (Falco subbuteo) d'ailleurs nicheur. Ces oiseaux font partie des espèces phare pour le Luxembourg. La présence de nombreux vergers explique par exemple la présence d'oiseaux peu communs au niveau national comme le Torcol fourmilier (Jynx torquilla) , ou particulièrement menacés comme la Chouette chevêche (Athene noctua).

4.3 Threats, pressures and activities with impacts on the site

The most important impacts and activities with high effect on the site

Negative Impacts
RankThreats and pressures [code]Pollution (optional) [code]inside/outside [i|o|b]
MG01.02i
HK02i
LD04.02o
LB01.02i
LA04i
MK02.03i
HG05.01i
LK01.01i
MB02i
ME01i
MA08i
Positive Impacts
RankActivities, management [code]Pollution (optional) [code]inside/outside [i|o|b]
LD04.02o
MB02i
MA04.02i
MA03.02i
LA03i
LA04i
LK01.01i
MA04.02.02i

Rank: H = high, M = medium, L = low
Pollution: N = Nitrogen input, P = Phosphor/Phosphate input, A = Acid input/acidification,
T = toxic inorganic chemicals, O = toxic organic chemicals, X = Mixed pollutions
i = inside, o = outside, b = both

4.4 Ownership (optional)


No information provided

4.5 Documentation (optional)


No information provided

5. SITE PROTECTION STATUS

Back to top

5.1 Designation types at national and regional level (optional):

Code Cover [%]
LU0782.40
LU0530.20
LU0226.10

5.2 Relation of the described site with other sites (optional):

Designated at national or regional level:

Type code Site name Type Cover [%]
LU06Vallée de l'Ernz noire / Beaufort / Berdorf/0.00
LU02Weimericht*6.70
LU02Amberkneppchen*3.70
LU05Natur- & Geopark Mëllerdall*30.20
LU06Vallée de l'Ernz blanche/0.00
LU07Région de Junglinster*47.40
LU06Grunewald/0.00
LU07Vallée de l'Ernz Blanche de Bourglinster à Fischbach*35.00
LU02Aarnescht+5.00
LU02Ronnheck*10.70

5.3 Site designation (optional)

Règlement grand-ducal du 6 novembre 2009 portant désignation des zones spéciales de conservation.

6. SITE MANAGEMENT

Back to top

6.1 Body(ies) responsible for the site management:


No information provided

6.2 Management Plan(s):

An actual management plan does exist:

X
Yes Name: Pelouses calcaires de la région de Junglinster
Link: https://environnement.public.lu/dam-assets/documents/natur/natura2000/LU0002015_LU0002005_LU0001045_LU0001020.pdf

No, but in preparation
No

6.3 Conservation measures (optional)

Les principes de gestion à appliquer à ce site devront surtout prendre en compte la présence des pelouses calcaires très répandues dans la région. Vu la fréquence de ce type d’habitat, une gestion intégrée des pelouses présentes pourrait être définie. En effet, la plupart de ces prairies sont issues d’un pâturage extensif, jadis très répandu dans la région. Actuellement une partie de ces pelouses sont délaissées et elles sont menacées par l’envahissement des ligneux. Vu qu’il sera très difficile de recréer ce type d’habitat si l’embroussaillement a dépassé un certain stade, il faudra s’efforcer de maintenir et de réintroduire une gestion dans les zones actuellement abandonnées. D’autre part, le pâturage itinérant à l’aide de moutons ou de bovins a été remplacé par un pâturage continu par des bovins conduisant souvent à des effets de surpâturage en été. Afin d’éviter ce phénomène, l’élaboration de plans de pâturage établis en collaboration avec les agriculteurs concernés, est nécessaire. Des contrats de gestion tels qu’ils sont prévus dans le programme ‘Nature 2000’ pourront assurer une continuité pour la gestion de ces habitats très importants.Pour les formations de Juniperus présentes dans le site se pose le problème de la régénération du genèvrier. Un programme d’étude spécifique devrait être lancé pour étudier ce problème. Il semble que des courtes périodes d’abandon sont nécessaires pour permettre l’établissement des jeunes plants.Les prairies à molinie présentes dans le site comptent parmis les plus belles de tout le pays. Leur gestion est actuellement assurée par des contrats d’extensification conclus dans le cadre du projet pilote ‘Nature 2000’ du Ministère de l’Environnement.Les restes de forêts alluviales du site devront être gérés de telle manière que leurs fonctions écologiques soient optimalisées. Cet aspect devra primer sur les considérations économiques pour ce type de milieu. Cette remarque vaut également pour les hêtraies calcicoles et les hêtraies à Ilex.Les autres types de forêts feuillues devront être gérés selon les principes d’une sylviculture proche de la nature.

 

7. MAP OF THE SITE

Back to top
INSPIRE ID:LU.MDDI.LU0001020
Map delivered as PDF in electronic format (optional)
Yes
X
No

SITE DISPLAY